Lectures de l’été…Ne lisez pas comme tout le monde !

Bonjour à toutes et à tous,
Comme je vous le disais hier toute la presse vous submerge depuis des semaines de ses listes de livres pour l’été…version papier avec Télérama ou la revue Lire, ou par newsletter – merci glénat, gallimard, folio et j’en passe ! c’est vrai que cela peut aider à ne pas se noyer vu la surproduction de livres/bds…alors, pourquoi m’ y jeter aussi dans cette grande mer polluée de papier parfois recyclé ? Mais afin de vous rappeler que vous pourrez trouver plein de trésors à portée de chez vous ou sur votre lieu de vacances pour 0€ (bibliothèque sur la plage par ex) ou pour qq euros sur les vide-greniers ou autres Emmaus/ressourcerie ; Bien sûr, pour les heureux (ses) élu(e)s des monts du lyonnais, vous pouvez ne pas attendre et faire le plein à la Librairie De derrière les fagots (livres d’occasion) à st symphorien sur coise et cela jusqu’au samedi 4 aout ! Bien sûr, vous ne trouverez que très rarement des nouveautés – il existe des librairies indépendantes pour cela – mais le catalogue des livres d’occasion est tellement abyssal que je vous convie à vous y plonger dès à présent…Pour vous donner goût, voici donc ma propre petite liste de livres que j’ai lus ou envie de lire, liste très très succincte par rapport à tout ce que j’aimerais lire ou vous faire découvrir bien sûr ! Pour les Grands Lecteurs, quelques redites sans doute…ne m’en veuillez pas et partagez au contraire vos propres lectures en répondant à cet article.
J’ai un ami qui m’a fait promettre de ne pas vous conseiller de livres feel-good …je me dois donc de tenir ma promesse – pas de conseil – mais vous pouvez venir sur place, j’en ai plein ! Voilà çà c’est fait…
L’été, c’est pour nous, le synonyme de douceur de vivre, du temps qui s’écoule plus lentement, et pour beaucoup du moment où ils peuvent enfin prendre le temps de lire …mon premier conseil lecture sera donc l’incontournable “ soufi, mon amour” d’Elif Shafak … l’Amour avec un grand A lorsqu’il peut embraser le monde tout comme 2 individus à travers le temps et nous parler en écho de Tolérance…pour poursuivre, j’ai choisi un roman présenté comme celui des sens et de la sensualité, ou de l’apprentissage de la vie, de multiples vies…vous appréhenderez le XXème siècle avec un œil neuf et positif avec Mme Goliarda Sapienza et son “art de la joie”. Deux écrivaines socialement différentes ( la 1ère fille de diplomate, la 2ème née dans une famille socialiste anarchiste) nous livrent deux écrits qui transcendent nos petites vies, celles du quotidien qui malgré tout grouillent de petits moments joyeux et précieux qui nous permettent d’accepter nos propres existences, si l’on veut bien regarder les choses simplement.
Deux hommes maintenant pour continuer à parler du XXème siècle …2 regards décalés sur le même grand moment de l’histoire, une guerre, la Seconde …Mark Zuzak et son fantastique “la voleuse de livres”, 39-45 vu par les doubles yeux d’une petite fille et de la …Mort ! la première a la particularité d’être une enfant allemande et donc de nous faire vivre l’Allemagne de l’intérieur pendant les bombardements et la seconde d’être omniprésente bien sûr mais presque palpable, un vrai personnage à part entière, loin de l’image d’Épinal du squelette et de sa faux ! j’y accole une autre bizarritude ( mot très peu correct mais qui m’amuse, pour ceux qui ne connaissent pas regardez avec vos enfants, le dessin animé “les daltons” la série…), un livre que vous avez sûrement déjà lu mais tant pis je le mets dans mon escarcelle comme même : “la part de l’autre” d’eric E. Schmitt...et si hitler avait été admis à l’école des beaux-arts de Vienne !
Dans ce paragraphe, partons en voyage plus loin encore au sud des États-Unis, au Japon, en Hongrie et revenons doucement en Italie et pour finir “cocorico” avec nos écrivains français ! Harper Lee et son phénoménal “ne tirez pas sur l’oiseau moqueur”, le sud et son racisme qui dégouline, et encore le monde des adultes vu par une petite fille mais pas que…tom sawyer en jupon ( plutôt pantalon justement), qui découvre la vie à ras des sentiments humains ou pas, un grand frère et surtout un Papa toujours à l’écoute ou presque ; pas de jugement dans ce livre ou si peu, une étude sociologique qui n’en est pas une, un roman plein de tolérance, sorti en plein droits civiques, prix pulitzer en 1961 ; une suite est parue en 2015 “ va et poste une sentinelle” qui n’apporte rien à mon sens, j’en attendais plus…à vous de voir. Nous prenons le bateau pour le Japon et partons à la rencontre de mme Aki Shimazaki et “ le poids des secrets”, une pentalogie fine,une œuvre qui explore la psyché nipponne contemporaine dans ses tabous et ses mensonges, au cœur desquels ses personnages se débattent pour retrouver liberté et dignité…5 livres donc, je vous rassure format poche, 5 points de vue pour les mêmes évènements qui courent sur presque un 1/2 siècle. Pour conclure, un roman sensible “ la porte” de Magda Szabo encensé par mr Pennac lui même qui le décrit comme un chef-d’œuvre, à vous de lire ! Retour en Italie, avec 4 romans pour une histoire d’amitié à Naples, vous avez deviné “l’amie prodigieuse” d’Eléna Ferrante, parfait pour l’été. Ah, pour l’Espagne, j’oubliais notre ami Zafon et son Cimetière des Livres Oubliés, la suite du génial “ombre du vent” vient de paraitre ( mai 2018) et s’intitule “le labyrinthe des esprits”, je crois que je vais l’acheter en neuf celui là…
Quelques écrivain(e)s françaises pour finir après ce mini tour du monde : mes 2 préférées,  la talentueuse  ( il y a tueuse dedans) et membre de l’Académie Goncourt virginie Despentes dont je vous recommande à peu près tout mais en particulier « Teen spirit » plus positif sans le classer feel-good – j’ai pas le droit ! et en parlant de tueuse, je vous conseille donc frénétiquement la reine du polar Fred Vargas, dont vous pouvez également tout lire même si les puristes vous diront que ces 2 derniers romans perdent en rythme, ce en quoi je ne suis pas tout à fait d’accord.
Pour finir de finir, un très bon moment de lecture avec mr Binet Laurent et la 7ème fonction du langage, incursion dans le monde très sélect des intellectuels de gauche ou pas de 1968, un roman d’espionnage et de sexe, imbroglio politico-policier, qui scrute ce petit sérail et nous en fait bien rire…rien que le postulat de départ d’ailleurs est une gourmandise : et si l’accident de Roland Barthes, qui est réellement mort renversé par une camionnette, était un meurtre déguisé…de là tout est possible !!
Pour les plus gourmets des lecteurs, j’imagine la déception : pas une ligne d’un écrivain africain, russe ou scandinave ou encore des monts du lyonnais…je sais, mais ce petit écrit m’a déjà pris une journée ( pour enlever les fautes d’orthographe entre autre et il en reste sûrement !) et je ne vous ai pas parlé de la lecture jeunesse ou de mon plaisir à moi, j’ai nommé les Bds…Alors, je vous attends à la Librairie pour en discuter…Au Plaisir !!
Bon été à vous toutes et tous 😃
Hugues de la Librairie « De derrière les fagots »
p.s = petites surprises rien que pour vous 😉
p.s : le foot, vous y êtes allergique ou au contraire ses coulisses vous intéressent, lisez «  héros oubliés de la coupe du monde » écrit par un collectif so foot qui ne vous parlera pas une énième fois de la victoire de la france en 1998 mais de destins brisés et des grands absents de l’histoire du foot ! en voici qq lignes : qui connait Eduard Streltsov, le Pelé russe envoyé au goulag avant la coupe du monde 58 ? ou le Brésil 70 à travers Joao Saldanha, communiste et amateur de flingues, qui a redressé la Seleçao avant le Mondial 70 puis s’est fait virer par la Junte à trois mois du départ à Mexico et du sacre ; ou encore le dopage des Allemands en 1954
p.s 2 : pas eu le temps de parler bds, alors je vous recommande soit de passer me voir, soit d’aller cliquer avant le 12/07 sur arte.tv et de voir en replay l’adaptation en film d’animation de la Bd « un homme est mort » de kriss et davodeau…rien que çà !
P.s3 : Vous préférez écouter des émissions en lien avec la littérature, rdv sur www.franceculture.fr/emissions/fiction-theatre-et-cie